"Mon ado doit subir une intervention orthodontique"

15/10/2018
Les adolescents eux aussi doivent parfois séjourner à l'hôpital, bien souvent pour y subir une opération. C’est en effet à partir de l’âge de 16 ans qu’augmente significativement le nombre d’hospitalisations de jour en vue d’une intervention chirurgicale.

Dokter VandenEynde_stomatoloog

Les adolescents, c'est-à-dire les enfants âgés de 14 à 18 ans, se retrouvent principalement à l'hôpital pour subir des interventions orthopédiques et stomatologiques en vue d'un traitement orthodontique. Mais qu'entendons-nous par interventions orthodontiques ? Pourquoi ces opérations sont-elles nécessaires ? Et comment les parents peuvent-ils apporter leur aide ?

Le docteur Herman Van Den Eynde, stomatologue au service de chirurgie buccale, maxillo-faciale et faciale de l'hôpital Onze Lieve Vrouw d'Alost nous donne quelques mots d’explication.

 

Qu’est-ce qu’une "opération orthodontique" ?

Docteur Herman Van Den Eynde (HVDE) : Nous préférons parler de chirurgie maxillo-faciale en orthodontie. Cette spécialité englobe des interventions très diverses :

  • Le médecin peut enlever des dents de lait ou définitives parce qu'il y a trop peu de place dans la bouche. Ensuite, l'orthodontiste pourra veiller à ce que les dents soient positionnées correctement dans l'arcade dentaire.
  • Le spécialiste peut aussi mettre fin à l’occlusion des dents, notamment des canines. Cette intervention est nécessaire lorsque la dent ne perce pas spontanément. Ce problème est parfois provoqué par une position anormale de la dent : trop haute, trop inclinée, elle gêne les autres dents ou présente un trouble du développement.
  • La mise en place d’un ancrage osseux, c’est-à-dire de plaquettes en titane, dans la mâchoire supérieure et/ou inférieure pour influencer la croissance des structures osseuses du visage. Ce procédé permet aussi de faciliter le déplacement de dents.
  • L’enlèvement des dents de sagesse
  • L’expansion palatine rapide assistée chirurgicalement (Surgically Assisted Rapid Palatal Expansion) : les joints de croissance de la mâchoire supérieure sont relâchés. Cette intervention est pratiquée chez les patients dont la mâchoire supérieure est plus étroite que la mâchoire inférieure.
  • Il existe aussi d’autres opérations de la mâchoire afin de remettre la mâchoire supérieure ou inférieure en position correcte.

 

Pourquoi est-il conseillé de séjourner en hôpital de jour ?

Docteur HVDE : Une intervention au service de chirurgie buccale, maxillo-faciale et faciale nécessite toujours une hospitalisation de jour. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les opérations sont réalisées sous anesthésie générale (narcose). Pour les petites opérations, comme l'extraction d'une ou plusieurs dents ou l'ablation de petits kystes, une hospitalisation d'une journée est également prévue. C'est important pour assurer la meilleure prise en charge possible du patient. Le choix de l’anesthésie locale ou totale dépend du type d’intervention (degré de difficulté, temps nécessaire...) et du patient (âge, état de santé...). Après une anesthésie générale, une hospitalisation de jour de plus longue durée est nécessaire. Cela peut varier de quelques heures à une demi-journée. Le patient peut ainsi récupérer après l'anesthésie. Des analgésiques peuvent lui être administrés par perfusion et le médecin et l'infirmière gardent un œil sur lui pendant les premières heures après l'opération. C’est le processus habituel lorsqu’on enlève les quatre dents de sagesse en même temps.

 

Comment les parents peuvent-ils aider leur enfant ?

Docteur HVDE : Pour de nombreux patients, devoir subir une intervention sous anesthésie est une expérience qui génère du stress. Dans le cas des enfants, c’est souvent même la première fois qu’ils sont hospitalisés et soignés sous anesthésie générale. Il est donc important que leurs parents les rassurent avant l'admission et l'intervention. Soyez à l’écoute de leurs questions et de leurs craintes. Ces interventions sont souvent des opérations de routine et cela peut rassurer votre enfant.

Il est également important de préparer correctement l’opération. Tenez compte des informations que vous allez recevoir pendant la consultation préopératoire :

  • Lors de cette consultation préopératoire, le médecin vous informera sur ce dont vous avez besoin pour les soins ultérieurs. Assurez-vous d'avoir tout ce matériel avant l'opération : cold packs, glaçons, crèmes glacées, analgésiques... Vous éviterez ainsi un stress supplémentaire et en tant que parent, vous pourrez consacrer toute votre attention à votre enfant après l'opération.
  • Le jour de son admission, arrivez bien à temps à l’hôpital avec votre enfant. De cette façon, tout pourra être préparé en toute tranquillité. Vous pouvez bien entendu toujours poser des questions à l'infirmière ou à votre médecin traitant.
  • Les parents ne sont pas autorisés à être présents pendant l'opération, ni pendant les premières heures qui suivent, pendant que votre enfant est sous surveillance en salle de réveil. Il y sera bien entouré par le personnel soignant. Attendez tranquillement que vous puissiez retourner auprès de votre enfant et prévoyez une activité pour vous occuper. Vous pouvez toujours demander au personnel soignant quand est prévu le retour de votre enfant  dans le service.
  • C'est rassurant pour un enfant de voir ses parents après l'opération. Entourez-le, à l'hôpital et à la maison, avec soin et attention.
  • Suivez les instructions postopératoires à la lettre. Il est particulièrement important que vous respectiez les prescriptions d’antidouleurs (les premiers jours) ainsi que les instructions concernant les cold packs (les premières 24 heures).

À lire également: 

Thématiques: 

Titre: 

"Mon ado doit subir une intervention orthodontique"