À quels médecins confions-nous la santé de nos enfants ?

21/11/2016
En dehors du pédiatre et du généraliste, les enfants consultent d'autres prestataires de soins. Lesquels et vers quel âge ? Réponses avec les résultats du KidOscope, le baromètre de la santé des enfants des Mutualités Libres.

À quels médecins confions-nous la santé de nos enfants ?Dentistes, ORL, dermato… Quels prestataires de soins soignent nos enfants ?

  • Seul 1 enfant sur 2 consulte un dentiste. En outre, les visites chez ce dernier ne commencent réellement qu’à partir de 3 ans. Entre 7 et 18 ans, la situation s’améliore avec 7 enfants sur 10 qui vont chez le dentiste. Sachant qu’il est recommandé de faire au moins une visite de contrôle par an chez le dentiste et que les soins préventifs et curatifs sont entièrement remboursés pour les enfants, il est étonnant que ces visites ne soient pas plus généralisées.
  • Plus d’1 enfant sur 7 consulte au moins une fois par an un ophtalmologue. Ce pourcentage varie fort en fonction de l’âge : faible chez les bébés (6 %), il progresse dès l’entrée en maternelle jusqu’à l’adolescence (19 % parmi les 7-12 ans). Les problèmes de vision sont en effet généralement détectés à l’âge scolaire, mais cela ne signifie pas pour autant qu’ils n’étaient pas présents auparavant.
  • Chez le dermatologue aussi, les consultations augmentent au fur et à mesure de la croissance de l’enfant. On passe de 5 % des bébés à  17 % des adolescents. L’adolescence, et les bouleversements hormonaux qu’elle entraîne, est en effet une période propice à l’apparition des problèmes de peau (acné…).
  • L’ORL est consulté par 1 enfant sur 5 âgé de 3 à 6 ans. Les bébés et les enfants du primaire (7-12 ans) y ont recours plus occasionnellement (12 %). Un pourcentage qui baisse à 7 % chez les adolescents
  • 1 enfant du primaire sur 10 se rend chez un logopède au moins une fois dans l’année.
  • Le psychiatre est quant à lui peu consulté par les enfants : 4 % des enfants du primaire et du secondaire ont au moins une consultation par an. 
  • La fréquentation des urgences est trop importante dans notre pays. 1 enfant sur 5 est soigné au moins une fois dans l’année aux urgences. Chez les tout-petits (0-2 ans), près d’un bébé sur 3 est concerné.
  • Enfin, notons que 18 % des jeunes filles entre 15 et 18 ans consultent un gynécologue. Ce pourcentage est probablement inférieur au nombre de jeunes filles sexuellement actives, peut-être suivies dans des plannings familiaux (pour lesquels les mutualités n'ont aucune donnée).

Et les examens ?

Il arrive également que les enfants doivent subir des examens et des actes techniques, parfois même dès leur plus jeune âge. Quels sont ceux qui sont les plus souvent réalisés sur nos enfants ? Sans surprise, ce sont les examens de biologie clinique (bilan sanguin, urinaire…) et de radiologie diagnostique  (radiographie, échographie…) qui sont les plus courants.

  • Quel que soit son âge, plus de 1 enfant sur 4 subit au moins un examen de radiologie dans l’année. Les bébés ne font pas exception puisqu’un quart d’entre eux passent au moins un examen dans l’année. Mais ce sont les adolescents qui y ont le plus recours : 1 ado sur 3.
  • Près d’1 enfant sur 3 fait un examen de biologie clinique dans l’année, tous âges confondus. 4 bébés sur 10 sont dans ce cas. Chez les adolescents, ce pourcentage s’élève à 31 %. Les enfants du primaire y ont le moins recours (24%). Les tests diagnostiques réalisés à la maternité (dont les tests de dépistage) ne sont pas pris en compte dans cette étude.

 

Fichiers à télécharger: 

Thématiques: 

Titre: 

À quels médecins confions-nous la santé de nos enfants ?